L’HUMANITÉ NON NÉGOCIABLE

DES MARTINIQUAIS SANCTIONNENT LE PRÉFET
DE MARTINIQUE.

Le samedi 7 Novembre, plusieurs personnes et organisations ont manifesté leurs oppositions contre le non respect des droits, les mesures abusives du confinement et le port du masque obligatoire.

Les petits commerçants et les commerces dits « non essentiels » étaient mobilisés accompagnés d’une centaine de personnes réunies dans les rues de Fort-de-France pour manifester et demander le droit de travailler. Parti de la préfecture, le cortège composé des professionnels de Sport, de la Coiffure, des petits Restaurants et des petites Boutiques à déambulé dans les rues de la capitale en effectuant plusieurs
haltes symboliques.

DES MANIFESTATIONS DU COLLECTIF POUR VIVRE LIBRE ET LIBERTÉ DE RESPIRER ONT EU LIEU DEVANT LES SOUS-PRÉFECTURES.

PLUS DE 300 PERSONNES DANS LES RUES POUR RÉCLAMÉ DES MESURES DE RÉPARATION DE DIVERSE NATURE, LA CONVOCATION DES EMPOISONNEURS DEVANT LES TRIBUNAUX, ET L’ARRÊT DES POURSUITE CONTRE LES PERSONNES QUI MILITENT CONTRE L’EMPOISONNEMENT.

31 associations au total ont manifesté dans les rues de Fort-de-France et plus particulièrement devant la préfecture et le tribunal administratif. Les membres de ces associations demandent que l’État prenne en considération l’impact du chlordécone
sur la population martiniquaise.

D’AUTRES MARTINIQUAIS DURCISSENT LE TON DEVANT LA MAISON PRÉFECTORALE POUR RAPPELER À L’ORDRE LE PRÉFET DE LA MARTINIQUE.

Ils étaient présents dès 8h30 devant la maison préfectorale pour sanctionner le Préfet qui a pris la décision d’appliquer un reconfinement qui prive les martiniquais de circuler librement. Des Commerçants, des Artisans, des Artistes… ont affirmé leurs positions de refus total contre les privatisations des droits humains fondamentaux et le non port du masque surtout pour les enfants.

Lorsque qu’une forme d’oppression en vient à bafouer, menacer, blesser un être Humain, La Justice issu de la Souveraineté de son espace vital doit sanctionner, punir l’origine de l’oppression; Lorsque ce n’est pas le cas le Peuple à légitimité
d’appliquer la JUSTICE EXISTENTIELLE.

LA #NAM « L’HUMANITÉ N’EST PAS NÉGOCIABLE ».

Next Post

DOSSIER ASTRID MICHÉE ou LA DERNIÈRE FOURBERIE de #GUGUS

mar Nov 10 , 2020
Share on Facebook Tweet it Share on Reddit Pin it Share it Email Philippe GUSTIN ancien de Préfet de GUADELOUPE a obtenu une distinction pour l’ensemble de son œuvre en JUILLET dernier… Cependant il aura laissé derrière lui un nombre impressionnant de procédures judiciaires directes et indirectes à l’encontre de […]

MOBILIZASYON / RDVS

#LAKTU

Le ZAPPING de #DK

#FLASHDK

#KONVERJANS

#CQFD de l'ÉTAT KOLONYAL

#KULT