L’IMPORTANCE du FONCIER – La #TRIBUNE de AZ FANM DJOK

Le peuple n’a toujours pas compris que sa force dans son pays se mesure à son foncier Nou tout ka Di ke matnik Sé ta nou mais si tu n’as pas de patrimoine foncier dans ton propre pays, comment tu peux dire que c’est chez toi puisque tout ton patrimoine est entre les mains d’étrangers qui eux achètent tes terres parce qu’ils en connaissent la valeur.
Ces gens qui achètent chez toi protègent leur patrimoine chez eux en mettant des bâtons dans les roues de ceux qui veulent acheter, exemple, en Corse, si tu n’as pas 5 ans d’existence sur le sol, tu ne peux pas acheter quand à l’hexagone, la galère pour les afros d’acheter en pointe au délit de faciès et la confrontation en voulant faire un crédit pour acheter ne serait-ce qu’une maison.


En Martinique, soit les martiniquais vendent leurs terres pour avoir plus de matériels , un train de vie de bourgeois, soit ils se font voler par des organisations mafieuses de gens très haut placés qui vendent les terres à des promoteurs aussi véreux qu’eux, font des bâtiments de luxe, des cités pavillonnaires et les vendent en majorité en France ou pour des antillais très aisés dont certains sont dans la combine ou certains élus, en augmentant les impôts sur le foncier font en sorte que des martiniquais perdent leurs biens parce qu’ils n’ont pas les moyens de payer surtout chez nous où la population est la plus vieillissante dont beaucoup plus de retraités.
Un peuple qui n’a pas de terre ne peut pas prétendre être sur ses terres et ça , les békés l’ont compris depuis bien longtemps c’est pour cela qu’ils ont fait main basse sur la majorité des terres en Martinique, même de façon crapuleuse, puisque beaucoup n’ont pas acheté les terres qu’ils se sont attribués depuis l’esclavage parce la France a génocidé la plupart des Arawaks, peuple légitime de Martinique.

Les indiens se battent jusqu’à maintenant pour récupérer leurs terres , tout les peuples qui se sont fait dérober leurs terres se battent pour les leurs parce qu’un peuple qui n’a pas de foncier est voué à être sous l’emprise de ceux qui le colonisent.
L’importance d’une terre te permet d’avoir une partie du patrimoine foncier, un endroit qui t’appartient à toi et surtout à tes enfants, ta famille, les terres te nourrissent et te permettent de faire des économies, pour ne pas être dépendant des supermarchés ou des grandes puissances économiques locales.
Aujourd’hui, les grandes puissances économiques nous tiennent par le ventre et nous imposent ce qu’ils veulent juste parce que nous ne sommes pas autonome au niveau alimentaire et ils en profite pour jouer avec les prix comme ils le veulent et peuvent influencer les politiques qui abondent dans leur sens pour ne pas tuer l’économie du pays et si ils venaient à se rebeller, ils ne tiendraient pas devant le chantage à l’emploi. Imaginez le jour où certains de nos politiques auraient des couilles de les affronter, il suffirait de fermer boutique, de créer un deuxième amiral Robert pour mettre à genoux la population Martiniquaise contre ces politiques qui oseraient défier les grandes puissances économiques.


Il faut savoir protéger notre patrimoine foncier si on veut continuer à dire qu’on est chez nous parce que demain, ils seront capables de nous foutre dehors de chez nous, ce qui d’ailleurs se fait déjà avec le BUMIDOM jadis, l’ADOM aujourd’hui et les nombreux obstacles à l’emploi, problèmes qu’ils n’ont pas chez nous puisque certains arrivent à acheter nos terres ou ont déjà des emplois depuis la France.
Croyez-vous que vous pouvez acheter aussi facilement dans les autres pays ???
Dans certains pays, tu achètes l’exploitation de l’espace mais pas le sol , ce qui se fait chez nous dans l’agriculture.
Tout ceci pour vous dire qu’il faut impérativement protéger notre patrimoine foncier , vendre à nos compatriotes, empêcher les vols de terres, faire corps dans des luttes contre ceux qui volent leurs semblables et les dénoncer ouvertement puisqu’ils contribuent à la destruction du patrimoine martiniquais.
Nou pa né pou viv an sité, kon dé zanimo an kaj, la tè Sé fos nou, Sé lénèrji pèp nou, Sé léritaj nou, si nou pa protéjéy, kissa nou Ka kité ba ich nou ???


LA TÈ SÉ RICHÈS NOU !!!
À méditer…
Anicia BERTON
Pour Commenter Son Article RDV Içi

Next Post

C'est Parti ! WEEK END de #KONVERJANS du 20 au 22 NOVEMBRE

ven Nov 20 , 2020
Share on Facebook Tweet it Share on Reddit Pin it Share it Email Annoncé depuis quelques semaines, cela s’est précisé sur notre antenne ces derniers jours et au fur et à mesure des échanges… le WEEK END de #KONVERJANS voit le jour et indique clairement que 1 nouveau cap est […]

MOBILIZASYON / RDVS

#LAKTU

Le ZAPPING de #DK

#FLASHDK

#KONVERJANS

#CQFD de l'ÉTAT KOLONYAL

#KULT