LA LIBERTÉ DE PANSER mise à mal – MARTINIQUE

Rody Rod happé lâchement par la police

Après avoir arraché la mâchoire de Rody Rod le 13 janvier 2020 Rody se retrouve happé par la police ce mercredi 24 mars 2021 devant le tribunal de Foyal parce qu’il exprimait sa désinvolture sur le dénis de JUSTICE général en Martinique mais aussi pour dénoncer le mépris qui lui est porté jusqu’à ce jour.

Plus rien ne m’étonne !

Volkan et Lulu en détention provisoire depuis le 04 mars 2021, Baramin et Kévin, c’est sous contrôle judiciaire qu’ils se rendent au tribunal ce matin 24 mars 2021.

Ce mercredi 24 mars 2021 c’est le procès des 4 de JM : Baramin, Kévin, Lulu, Volkan (rappelons que Lulu et Volkan sont en détention provisoire).

Le procès des 4 de JM se déroule sur deux jours et comme à l’accoutumé, un rassemblement de militants anti-chlordecone, anti-répressions et sympathisants se retrouvent devant le tribunal avec des tambours, ti-bwa, la vwa douvan, la vwa dèyè, kon lanbi, tracts, panneaux etc.

C’est sans surprise que nous trouvons un portail à peine ouvert et un mur de policiers avec le refus d’accéder à l’audience publique.

On peut ou on ne peut pas entrer ?

Très peu de militants souhaitent assister à l’audience publique, mais, même ce petit peu NE PEUT ENTRER à cette audience publique. La question est posée à Maître Monotuka, à savoir si l’audience se fait à huis-clos. La réponse sur cette vidéo :

20 places de disponibles (pour une salle qui peut avoir plus de 40 personnes : les policiers ne vont pas regarder le nombre de places disponibles et ne laissent passer que les avocats, la famille, les 4 témoins, les journalistes et Christine Aliker :

Le passe droit pour assister aux audiences publiques : le NOM ?

Le jeudi 18 mars 2021 c’était le procès en appel de Lulu et Volkan concernant leur détention provisoire. Ce jour, un mur de policier empêche l’accès à l’audience publique. Le prétexte pour ne pas laisser entrer les militants sont les mesures sanitaires par rapport au COVID (le CORONA à bon dos).

Quand bien même ! nous voyons des usagers accéder aux audiences et un militant : Philippe Pierre-Charles, bien connu en Martinique, professeur agrégé d’Histoire à la retraite est syndicaliste, dirigeant et membre fondateur du GRS (Groupe révolution socialiste) a réussit à assister à l’audience (vidéo du témoignage de Philippe Pierre-Charles qui a assisté à l’audience).

Témoignage de Philippe Pierre-Charles qui a pu assister à l’audience à la cour d’appel de Foyal le 18 mars 2021 pour la détention provisoire de Lulu et Volkan.
André Aliker retrouvé mort à Case-Pilote, cela ne peut être un suicide, André Aliker est ligoté les bras dans le dos

Et en ce 24 mars 2021, nous constatons que TI SONSON vie une discrimination, ce jour, l’exception est encore faite.

Ici Christine Aliker parente d’André Aliker et grand-mère de Kézhia entre pour l’audience des 4 de JM ce mercredi 24 mars. La famille Aliker, une famille connue en Martinique : André Aliker était un journaliste qui a été retrouvé mort ligoté le 12 janvier 1934 à Case Pilote, sa mort n’a jamais été élucidée, un crime sans criminels.

2 portes closes !

Un administré qui souhaite entrer dans le tribunal pour effectuer une démarche pour son entreprise s’est vu refusé l’accès. Mécontent de ce désordre, il part.

Nous nous apercevons de la présence du capitaine Thomas qui fait partie des forces de répressions qui ont participé à la torture de Kézhia le 16 juillet 2020.

Il est 10h30 et l’audience n’a toujours pas commencée. Kévin nous explique que la porte de la salle d’audience à un problème d’ouverture et qu’un serrurier à été appelé pour ouvrir la porte.

Vidéo montrant le policier et les gendarmes dans une « tentative de meurtre » par l’usage de la barbarie sur Kéziah le 16 juillet 2020.

Les policiers armés d’impatience attendes les ordres

Tandis que Rody se trouvait sur le trottoir d’en face, les policiers équipés armés de la tête au pied se préparent à l’assaut : casque – protections – gilet par balle – matraque – bouclier – gazeuse – bottes – masque pseudo anti-coronavirus etc. (arme a feu?).

Une voiture de marque peugeot grise de policiers en semi-civil s’approche de Rody, un policier happe Rody par derrière et serre ses deux bras dans le dos tout en le poussant pour le faire entrer de force dans la voiture.

Trois autres policiers viennent en renfort et font attention aux militants proches de la voiture. 2 policiers menacent de leur gazeuse un militant qui s’approche de la scène. Un policier reste au volant de la voiture pour démarrer au quart de tour, à l’annonce du TOP DÉPART.

les policiers du tribunal s’approchent de la route pour venir en renfort avec agressivité sur les militants. Rody Rod est emmené à l’arrière droit de la voiture. La voiture démarre, les policiers partent avec Rody Rod. Il est mis en garde-à-vue.

Quand vous regardez ces images, voyez-vous des ACTIVISTES ou des CIVILS ? Quand vous voyez ces images, regardez qui fait usage de la VIOLENCE : les militants ou les policiers ? Quand vous regardez ces images, du côté des militants, voyez-vous une quelconque agressivité ? QUI EST ARME ? QUI N’EST PAS ARME ! à 10min de la vidéo, voyez-vous le jeune homme en rouge agresser le policier ? pourquoi le policier lui envoie un grand coup de matraque qui heureusement frappe dans le vide ! un autre policier tient le matraqueur par son linge et le tire en arrière.

Kinga Ayise a aussi filmé au moment où Rody Rod a été raflé par la police, voici sa vidéo.

Constatez quand même, dans la vidéo de Kinga Ayisé, avant la raft de Rody, que l’ambiance est calme.

Rody Rod ! Vous avez le DEVOIR de garder le silence.

Le 13 janvier 2020 les policiers font taire Rody à coup de LBD à la mâchoire, aujourd’hui 24 mars 2021 c’est par la raft que la police fait taire Rody en le mettant en garde à vue.

Cela fait plus d’une année que Rody attend que JUSTICE soit faite, c’est le silence de la part du tribunal. Il a dû subir plusieurs opérations pour de nouveau pouvoir parler. On aurait pû penser que la répression aurait pû s’arrêter là ! et bien non. La victime doit être transformé en coupable. Quelques temps après le 13 janvier 2020, Rody se fait arrêter chez lui, mis en garde à vue présumé d’avoir arnaquer l’administration française.

L’administration française cherche à salir l’image des militants afin que l’opinion publique condamne les militants. Les administrations françaises sont soutenues par les médias. Rappelez-vous de-même Kéziah le 16 juillet 2020 ! le policier et les gendarmes se sont organisés à porter plainte contre Kéziah pour salir son image devant l’opinion publique : il a été dit que Kéziah à donné un coup de pied à un gendarme. INVERSER LES RÔLES.

Le mot de la fin c’est pour Mme Claudette Duhamel, avocate à la retraite :

Fanywa à Foyal, le 24 mars 2021

POUR QUE LE MÉDIA PUISSE SURVIVRE PENSEZ A
NOUS SOUTENIR
REJOIGNEZ NOS GROUPES DE DIFFUSIONS D’INFOS

Next Post

COVID CIRCUS EN MARTINIQUE

mar Mai 11 , 2021
Share on Facebook Tweet it Share on Reddit Pin it Share it Email HARCÈLEMENT SANITAIRE ET STRATÉGIE DE PEUR. Mardi 11 mai 2021 plusieurs humains collectifs et associations se sont mobilisés devant les locaux de l’ARS pour exiger l’arrêt de la dictature sanitaire et le chantage à la vaccination COVID-19.Plusieurs […]

MOBILIZASYON / RDVS

#LAKTU

Le ZAPPING de #DK

#FLASHDK

#KONVERJANS

#CQFD de l'ÉTAT KOLONYAL

#KULT