La TRIBUNE des MANTRIYOT du 14/09/2021 – Les Faits du 09/09 et la Gestion de la Crise Sanitaire – #MARTINIQUE

COMMUNIQUE MANTRIYOT
14 septembre 2021


A nous, les êtres spirituels et à nos honorables ancêtres,
accordez nous la pensée juste,
la parole juste et l’acte juste.


Nous les MANTRIYOT tenons à revenir sur les événements qui se sont produits le 09 septembre 2021 à l’aéroport Aimé Césaire, du Lamentin, à la Martinique.
Avant-propos…

Nous tenons solennellement à réitérer notre plus profond respect aux soignants de tout horizon de cette planète terre !
L’engagement et l’empathie qu’ils manifestent en temps de crise, sont des valeurs sûres pour la sauvegarde de notre humanité dévoyée par les puissances capitalistes.
Simplement, dans ce contexte de « guerre » tel que décrit par le pire président de la 5ème république française ; nous, Martiniquais (ses) debout face à l’adversité, avons décidé de manifester notre désapprobation face à la gestion calamiteuse de la crise COVID.

En effet notre action n’est pas dénuée de sens, comme certains ont voulu le faire croire :
1- La note d’alerte du Conseil scientifique covid19, du 20 août 2021 explique, en page 2, les raisons pour lesquelles nous avons vu flamber l’épidémie dans certaines zones à partir du mois de juillet.
« L’épidémie liée au variant Delta a démarré en France métropolitaine début juillet 2021, alors que le nombre de nouveaux cas par jour était revenu à celui de juillet 2020. La très grande transmissibilité de ce nouveau variant (R0 potentiellement égal à 6) a été à l’origine d’une flambée épidémique qui a débuté dans la classe d’âge des 20-29 ans dans les régions du sud et de l’ouest de la France (Nouvelle-Aquitaine, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Corse, et Occitanie), en lien avec un relâchement des mesures de contrôle dans des zones touristiques estivales. »
Ainsi, les régions côtières sous observation, il faut le remarquer, ont fait l’objet d’un manque de contrôle afin de leur permettre de garder leur attrait touristique.
Nonobstant le fait que les îles de la Martinique et la Guadeloupe soient absentes de la liste du conseil scientifique, nous savons bien qu’elles ont un intérêt particulier pour les touristes et qu’elles ont subi le même traitement, sinon pire : 9 gros porteurs par jour pendant 2 mois (faîtes le calcul !) sans contrôle sanitaire comme dénoncé par des personnalités de France et des Outre-Mer.

2 – Nous avons cependant le sentiment que tout est fait pour culpabiliser la population et la détourner des vraies raisons de la détérioration de la situation sanitaire ici, c’est-à-dire ce laisser-faire et laisser aller volontaire.
Le variant qui décime notre population est bien arrivé par avion. Aussi, la fermeture des frontières immédiate est la solution la plus efficace pour contenir cette épidémie sur notre territoire.
Cette même note du conseil scientifique, en page 3, alerte également sur la charge virale des vaccinés par rapport aux non-vaccinés en ces termes :
« Les personnes vaccinées infectées ont des pics de charge virale du même ordre de grandeur que ceux des personnes non-vaccinées infectées, mais pour une durée plus courte, suggérant que les personnes vaccinées infectées pourraient être contagieuses, mais moins longtemps que les personnes non-vaccinées infectées ».
En effet, pour éviter d’être taxées de complotistes nous tenons à prendre nos informations dans les rapports officiels et les nouvelles relayées par les médias mainstream, seules sources fiables selon certains.
C’est pour cela que nous rapprochons cette dernière analyse de l’exemple d’Israël qui nous montre bien que nous avons toutes les raisons de ne pas encore croire à une gestion maîtrisée de la situation par la seule injection.
De ce fait, l’entrée sur le territoire de visiteurs dits « vaccinés » ne peut garantir la non contamination de notre population déjà si fragile par moult comorbidités liées directement à l’empoisonnement à la chlordécone.

3 – La troisième raison de notre manifestation à l’aéroport tient dans la sécurité sanitaire déployée dans cette structure.
En effet, l’article du 06 février 2021 traitant de l’obtention par l’aéroport Roland Garros de l’île de la Réunion de l’Airport health accreditation, nous alerte sur les moyens mis en oeuvre afin de doter la zone aéroportuaire de la Martinique.
Nous apprenons que Rolland Garros est le premier aéroport d’Outre-Mer et le 4ème de France à obtenir l’Airport health accreditation, après Paris Charles de-Gaulle, Orly et Nice-Côte d’Azur.
Ce label garanti la sécurité du personnel aéroportuaire ainsi que celle de la population.
Aucune action de la part de nos élus n’a été faite en ce sens.
Alors, force est de reconnaître que rien ne favorise cette décision de promouvoir la destination des Antilles encore aujourd’hui, comme cela a été le cas avec les croisiéristes l’an dernier et en début des vacances de cette année.
Nous comptions alors le premier cas : un médecin arrivé sur le sol par avion pour participer à une conférence
Nous avions très rapidement déploré notre première victime Martiniquaise

C’est en faveur de nos parents amis, alliés et en mémoire de nos proches victimes de cette politique « TJU PU TET » que nous avons jugé nécessaire d’intervenir et d’alerter sur ces faits.
C’est dans ce rôle de « lanceuses d’alerte » que ce sont positionnées les Mantriyot’ de la Martinique.

A l’heure où un cinquième variant est déjà en circulation et que le conseil scientifique alerte déjà sur la non efficacité des injections jusqu’alors inoculées, il est plus qu’impératif de cesser toute gestion alambiquée, dont le gouvernement à travers son projet, nous propose comme solution à la sauvegarde du peuple martiniquais, Guadeloupéens, Guyanais.

Nous ne nous tairons pas face à l’ignominie coloniale. Fermons les frontières !
A lire l’article de France-Antilles du 09/09/2021, les médecins dénoncent le protocole de fin de vie qui ne donne aucune chance à nos aînés, vecteurs de mémoires.
Nous savons pertinemment qu’il doit être difficile pour eux et d’autres professionnels martiniquais, de participer à ce protocole mortifère et expérimental que ces nouveaux soignants fraîchement débarqués, faute de promiscuité avec les nôtres, n’hésiteront pas à appliquer.

Si pour des raisons économiques, dans la balance bénéfice/risque, le poids des vies humaines ne compte pas, alors donnez-nous au moins des hôpitaux à minima corrects afin de mieux soigner et sauver des vies humaines. Il s’agît tout de même de nos impôts.
Après nous verrons à sauver l’économie touristique de la Martinique.
Pour preuve le dernier confinement a démontré que le tourisme local offre de belles opportunités à nos acteurs économiques. Nous sommes solidaires et participons à l’essor de notre territoire, n’est-ce pas Bèna ?!

4 – Tous ces crachats qui nous sont envoyés nous confortent dans l’idée que nous sommes sur le bon chemin.
Nous serons toujours solidaires des causes justes et nobles.
Les manipulations, les stratagèmes, les emprisonnements ne sauront taire la vérité.
Ce qui ne fera que renforcer notre volonté, notre détermination à nous opposer farouchement à l’inqualifiable !
Les Mantriyot’ de la Martinique tiennent à dire qu’elles sont solidaires avec les personnels soignants, conscients de ne participer à toute action qui serait préjudiciable à la vie et à la survie du peuple martiniquais.
Mais n’oublions surtout pas nos autres malades affectés par des maladies liées à l’empoisonnement aux pesticides, au sucre et au sel en sur quantité, la toxicité des émanations de gaz sulfurés issus des échouements des sargasses, la pollution de l’air, aux ondes électromagnétiques…
C’est ainsi que 4 martiniquais, manifestant leur désapprobation sans mettre en danger la vie d’autrui, ont fait l’objet d’une rafle puis d’un emprisonnement.
Ainsi, pendant que nos militants qui n’ont ni violé, ni tué, ni spolié, ni assassiné, ni violenté, se retrouvent en prison alors que les empoisonneurs bien identifiés des lobby békés de la banane, eux sont toujours en liberté et jouissent encore aujourd’hui, au 21ème siècle, des biens liés au crime contre l’humanité pourtant reconnu, envers nos ancêtres déportés mis en esclavage.


Ladjé Lulu, Volkan, Dalcim
Ladjé Edwin,
Ladjé pèp nou

A nous, les êtres spirituels et à nos honorables ancêtres,
accordez nous la pensée juste, la parole juste et l’acte juste.

Les Mantriyot’ de Martinique.

POUR QUE LE MÉDIA PUISSE SURVIVRE PENSEZ A NOUS SOUTENIR
REJOIGNEZ NOS GROUPES DE DIFFUSIONS D’INFOS

Next Post

ANICIA en a MARRE des "CÉCILE" - La Tribune de AZ FANM DJOK - 19/09/2021 #MARTINIQUE

dim Sep 19 , 2021
Share on Facebook Tweet it Share on Reddit Pin it Share it Email SPÉCIALE DÉDICACE À LA « JOURNALISTE » CÉCILE MARRE 😏 Voilà une vidéo très intéressante , en occultant la colère de celui qui filme parce que quelques heures avant , nos militants Martiniquais ont été victimes d’une arrestation musclée […]

MOBILIZASYON / RDVS

#LAKTU

Le ZAPPING de #DK

#FLASHDK

#KONVERJANS

#CQFD de l'ÉTAT KOLONYAL

#KULT